" SOLO "
Karlheinz Stockhausen 

« Solo » est une œuvre ouverte où la part de liberté et de créativité de l’interprète est immense, mais où le contrôle du compositeur est tout aussi important. Une partition déconcertante au premier abord et qui demande une longue préparation. Tout musicien désirant jouer « Solo » doit réaliser sa propre version. Il s’agit véritablement d’un travail de création. J’ai réalisé avec mon collègue Carmine Casciato et les moyens techniques d’aujourd’hui ma version de cette œuvre écrite en 1968, œuvre que nous avons retravaillée avec le flûtiste Dietmar Wiesner durant les Stockhausen Concerts and Courses à Kuerten. 

 

Non seulement y avons-nous acquis une compréhension approfondie de l’œuvre, mais aussi de la pensée originale de Stockhausen concernant le concert idéal : la préparation du public, le jeu de mémoire, la musique en mouvement, la sonorisation et la spatialisation, et globalement ce que pourrait être le musicien du futur.

Selon Stockhausen

Solo est une composition pour un seul instrumentiste et peut être interprétée sur n’importe quel instrument mélodique. Le jeu du soliste est partiellement capté par un microphone et enregistré pendant l’exécution. Grâce à un système de bouclage, les parties enregistrées sont mixées selon une densité plus ou moins grande, éventuellement transformées, et diffusées ensuite, avec un retard variable, par un système de haut-parleurs à deux canaux, en même temps que le soliste continue à jouer.

 

If you really want to perform these works, you have to study them with those who have already done so and have spent many months with me for this purpose. I want to establish a new learning tradition, where young performers learn from the masters because scores can in fact become undecipherable. They need to be demonstrated, and that's why we have teaching sessions every summer. Some works are conceived so as to give the performer more room for interpretation…

En conférence

Solo est une création unique dans le parcours de ce géant du XXe siècle. L’œuvre redéfinit les rôles du compositeur et de l’interprète et peut être jouée à n’importe lequel des instruments acoustiques ou électroniques. Quels sont les étapes et les défis à surmonter pour arriver à une version qui respecte l’esprit et la volonté du compositeur tant au niveau de l’œuvre que de sa présentation?

En concert

en concert : il est intéressant de jumeler cette œuvre avec des œuvres plus récentes, des œuvres acoustiques en solo ou avec électronique. Au moins 1 technicien/musicien, un « sound projectionist » expert est essentiel.

Extrait audio :

Concert à la salle Aula à Kürten durant les

Stockhausen Concerts and Courses

Début de Solo - Solo à la 8e minute

 

514-835-7803

SITE
PROJETS
CONTACT

© 2018 JEAN-GUY BOISVERT