FERDINAND REBAY
À la recherche d'un trésor perdu

Pianiste et professeur de piano à la Wiener Musikakademie, le compositeur viennois Ferdinand Rebay (1880-1953) a composé plus d’une centaine d’œuvres de musique de chambre où le piano est remplacé par la guitare : sonates et pièces caractéristiques pour divers instruments, trios, quatuors, quintettes et même un septuor pour quintette à vent et 2 guitares. Un cas unique dans l’histoire de la musique !

 

En examinant le Fonds Rebay à la bibliothèque nationale d’Autriche, il m’est apparu que nous avions affaire à un créateur méticuleux et de grand talent alliant l’élégance viennoise au solide métier des grands maîtres allemands qu’il admire et dont il s’inspire largement, mais aussi à homme doté d’une personnalité publique effacée.

 

Robert Fusch, son professeur de composition aura comme élèves Mahler, Sibelius, Richard Strauss, Wolf, Korngold, Zemlinsky et Schreker et considérera Rebay comme un de ses élèves les plus doués. Contemporain de Schoenberg, Ferdinand Rebay n’est pas à l’aise dans l’esthétique de la seconde école de Vienne et lui préfère le langage du romantisme tardif. Il compose pour guitare à partir de 1925, et en 1938, juste avant la seconde querre mondiale il quitte son poste de professeur de  piano à l'Académie de musique de Vienne. Rebay a-t-il été une victime du pouvoir nazi et de l’Anschluss ou d'autre chose? Il ne retrouve pas son statut après la guerre et meurt dans un oubli relatif. De nouvelles informations nous permettent aujourd'hui de comprendre ce qui est arrivé à ce compositeur de talent, à notre avis, injustement oublié.

 

Et, grâce à un heureux hasard et à quelques interprètes et éditeurs audacieux, nous redécouvrons enfin ses œuvres après un purgatoire d’un demi-siècle.

Extrait audio :

Sonatine in B dür

début du second mouvement

En concert avec Xavier Robichaud

 

En conférence

Pourquoi Ferdinand Rebay a-t-il créé le plus grand corpus d’œuvres de chambre avec guitare de l’histoire de la musique alors qu’il ne jouait pas de guitare? Pourquoi ont-elles été oubliées pendant cinquante ans ? Comment a-t-on redécouvert ce compositeur ? Rebay, un génie oublié à cause de circonstances historiques particulières, ou un compositeur « oubliable » ?

En concert

Œuvres originales avec guitare de Rebay, et des compositeurs du XIXe siècle Monsieur Henry, Müller, Pleyel, Neumann. Ce programme tente de démontrer la grande originalité de F. Rebay

Répertoire

Principales oeuvres de Rebay avec clarinette

  • Sonaten in D-moll, in A-moll

  • Sonatine in B dür

  • Variationen über Schubert's Lied «An die Laute»

  • Kleine Variationen über ein Thema von Friedrich Chopin

  • Drei kleine Vortrags-Stücke

  • Trio en la majeur avec flûte

  • Quintette en ré majeur avec flûte, hautbois et 2 guitares

  • Septuor en la mineur avec 2 guitares et quintette à vent

Publication

2 articles ont été publiés dans le magazine The Clarinet

  • Rediscovering Ferdinand Rebay, part 1 - Vol 42, no 4, septembre 2015

  • Rediscovering Ferdinand Rebay, part 2, - Vol 43, no 3, juin 2016

Le premier porte sur la vie du compositeur et tente d'expliquer son intérêt pour la musique avec guitare et le second décrit ses oeuvres en duo avec clarinette. Un troisième article en 2018 portera sur la musique de chambre.

514-835-7803

SITE
PROJETS
CONTACT

© 2018 JEAN-GUY BOISVERT