ANTOINE REICHA
Les origines du quintette à vent

Antoine Reicha (1770-1836) est un compositeur d’origine tchèque, qui a aussi vécu à Hambourg et à Vienne avant de s’établir définitivement à Paris en 1808. Il obtient la nationalité française après avoir enseigné de nombreuses années au Conservatoire national de musique. C’est dans cette ville qu’il prétend avoir composé la première œuvre pour la formation maintenant traditionnelle du quintette à vent, en 1811. La palme reviendrait plutôt à Nikolaus Schmidt, auteur de 3 oeuvres aujourd’hui perdues. À la suite de cette première expérience qu’il considère comme un échec, Reicha compose, « dans un style nouveau plus approprié à la nature des instruments à vent », le plus large corpus d’œuvres à ce jour pour cette formation : 4 groupes de 6 quintettes à vent regroupés sous les numéros d’opus 88, 91, 99 et 100. Des œuvres quasi symphoniques et de grandes et même de très grandes dimensions, jusqu’à 45 minutes, où la forme sonate — terme employé pour la première fois par Reicha! — est développée de façon originale.

 

De nouvelles recherches sur son œuvre permettent de mieux la situer historiquement et d’y découvrir ses nombreux aspects novateurs.

 

Ami de Beethoven et de Haydn, Reicha a été le professeur de Berlioz, Franck, Gounod, Liszt, Onslow et Thomas, et ses écrits ont influencé de nombreux autres compositeurs de l'époque romantique.

En Conférence

Entre 1810 et 1820, Reicha, homme des voyages, va consciemment tenter une synthèse des styles viennois et parisiens dans ses quintettes à vent. Une expérience musicale unique et originale qui nous semble aujourd'hui encore plus pertinente. Nous assistons depuis quelques années à une réhabilitation de l’œuvre de Reicha et de sa place dans l’évolution de l’écriture musicale.

 

Cette conférence tente de répondre aux questions suivantes:

 

Pourquoi Reicha a-t-il écrit des quintettes à vent et pourquoi en a-t-il fait plus de 24? Quelle est l'originalité de son style?  Historiquement, d’où vient cette formation ? Pourquoi comporte-t-elle ce mélange singulier d’instruments ? Qui a écrit pour cet ensemble au XIXe siècle et qui ne l’a pas fait ? Pourquoi ? Quel rôle Reicha a-t-il joué dans le développement du quintette à vent, et quelle devrait être sa place au concert aujourd’hui ?

 

Programme suggéré

Ventus Machina présente

 

« Les origines du quintette à vent »

1 grand quintette de Reicha

 

Choix d'extraits d'oeuvre de ses contempotains ou élèves au Conservatoire de Paris:

 

  • Briccialdi

  • Cambini

  • Danzi

  • Franzl

  • Gopfert

  • Lickl

  • Lindner

  • Mengal

  • Lachner

  • Onslow

  • Rinck

  • ...

 

Contrairement aux idées reçues, le répertoire pour quintette à vent a été florissant tout au cours du XIXe siècle. Près de cinquante compositeurs y ont écrit au moins une œuvre pour cette formation.

En voici quelques uns…

 

Alexander Nokolaivich Aliabiev, Siegfried Benzon, Algernon Bennet Langton Ashton, Adrien Barthe, Siegfried Benzon. Giulio Briccialdi, Henri Brod, Andreas Brunmayer, Giuseppe Maria Cambini, Johannes Meinardus Coenen, Franz Danzi, Camillo De Nardis, Adolphe Edouard Marie Deslandres, Ignaz Franzl, Hugo Fricke, François-René Gebauer, Carl Andreas Gopfert, Louis Théodore Gouvy, Joseph Holbrooke, Franz Kaver Kleinheinz, Franz Lachner, Charles Lefèvre, Johann Georg Lickl, Friedrich Lindner, Wilhelm Mangold, Martin Joseph Mengal, Emanuel Moor, Peter Muller, George Onslow, E. Paer, Émile Louis Pessard, Georges Jean Pfeiffer, Peter Rasmussen, Ottorino Respighi, Julius Rietz, Johann Christian Heinrich Rinck, Andreas Jakob Romberg, Francesco Antonio Rosetti, Nikolaus Schmid, Johann Sobek, Paul Claude Taffanel, Bohumil Vendler, James Waterson, Joseph Miroslav Weber, Carli Zoller

514-835-7803

SITE
PROJETS
CONTACT

© 2018 JEAN-GUY BOISVERT